[Races Jouables] Quariens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Races Jouables] Quariens

Message par Valdus le Jeu 24 Mar - 14:00


Version Audio

Résumé :

Il y a trois cents ans, les Quariens créèrent les Geths, des androïdes à l'intelligence rudimentaire, pour servir de main d’œuvre. Mais les Geths devinrent peu à peu conscients de leur servitude, et, lorsque les Quariens voulurent les désactiver, ils décidèrent de se rebeller contre leurs maîtres : ils prirent possession de la planète mère des Quariens, Rannoch, qui furent contraints à l'exil. Désormais, les Quariens errent dans la galaxie aux commandes d'une flottille de navires de récupération, de vaisseaux d'occasion, au moyen de technologie recyclée.

Les Quariens, peuple nomade d'humanoïdes aliens, sont généralement plus petits que les Humains et disposent d'une durée de vie similaire (comme le suggère le passage à l'âge adulte à 23 ans et la déficience de leur système immunitaire après 300 ans d'exil). Ils s'habillent dans un assortiment de matériel récupéré, se cachant le visage derrière visières, lunettes de protection, ou masques respiratoires. Certains croient que les Quariens sont des êtres cybernétiques, un mélange mécanique et biologique, idée reçue due à leur capacité de survie temporaire dans le vide de l'espace. D'autres pensent que les Quariens sont tout simplement tellement habitués à vivre sous leurs casques, dans leurs navires de fortune, qu'ils n'ont jamais enlevé leurs combinaisons de survie.

La vérité est que, privés de leur monde natal depuis des siècles, les Quariens furent obligés de vivre dans leurs vaisseaux-cités, aseptisés et protégés des bactéries aliens. Ce faisant, leurs systèmes immunitaires se sont amoindris, et les Quariens sont devenus dépendants des systèmes de décontamination. Leurs casques les protègent d'une infection alien qui, rarement mortelle, peut tout de même causer des désagréments considérables. Ainsi, si un Quarien est blessé au combat, il a plus de chances de mourir d'une infection que de la blessure elle-même. De même, les rapports sexuels inter-espèce impliquant un(e) Quarien(ne) peuvent se révéler dangereux pour ce(tte) dernier(e) si il(elle) n'a pas renforcé son système immunitaire au préalable par médicaments.

Vers leur adolescence, les Quariens se voient offrir une navette et des vivres, puis se séparent temporairement de leur flottille pour entamer ce qu'ils appellent leur "pèlerinage". Ce rite initiatique a pour but de trouver des éléments, du matériel mécanique ou organique, ou à la limite une somme d'argent considérable, qui pourrait être utile à la communauté quarienne. Ils ne peuvent rejoindre les leurs qu'après avoir accompli ce rite. Il existe quelques exceptions : la Quarienne Tali'Zorah Vas Neema de l'équipe du commandant Shepard, a contribué à arrêter Saren Arterius et Sovereign, deux entités qui menaçaient la galaxie. Ainsi, son pèlerinage a été accompli, les Quariens ayant considéré que Tali Zorah avait rendu service à la communauté quarienne.

Les Quariens sont mal vus par les autres races de la galaxie, d'une part pour leur état de nomades, qui les fait passer pour des voleurs ou des charognards, et d'autre part pour avoir créé les Geths, responsables de nombreux troubles depuis leur rébellion.

Le système juridique quarien est particulier. Selon la Quarienne Tali Zorah Vas Neema, cela ressemblerait à "la pire réunion de famille qui puisse exister". Les procès se déroulent d'une manière ressemblant au système humain : trois juges votent pour une condamnation ou une relaxation, il y a un procureur et un avocat de la défense. À cause de leur trop petite population, la peine de mort est considérée comme dangereuse ; cependant, un Quarien reconnu coupable de trahison est condamné à l'exil. Il existerait cependant un moyen d'éviter ce sort, en réparant le mal commis.

Détail intéressant, le nom d'un Quarien est très important pour la communauté, et se construit comme suit : [prénom de l'individu] + "Vas" + [nom du vaisseau auquel il appartient]. On peut donc traduire "Vas" par "De" ou "Originaire de". Ainsi, la Quarienne Tali Zorah, opérant sur le vaisseau Neema, se nomme Tali Zorah Vas Neema. Par la suite, Tali Zorah fut déconsidérée pour avoir officié sur un vaisseau humain, le Normandy, et fut par conséquent rebaptisée Tali Zorah Vas Normandy (ce dont elle tire à long terme une certaine fierté).

Description :

Chassés de leur monde d'origine par les Geths il y a de ça près de trois siècles, les Quariens vivent à bord de la Flotte nomade, véritable caravane de cinquante mille vaisseaux allant de la navette de transport à la station spatiale mobile.

Cette flotte regroupe plus de 17 millions de Quariens et ses ressources sont rares ; en conséquence, chaque Quarien doit entreprendre un Pèlerinage, rite d'initiation consistant à quitter la flottille pour n'y retourner qu'après avoir trouvé quelque chose de valeur à rapporter.

Les autres espèces ont tendance à mépriser les Quariens pour avoir créé les Geth et pour l'influence négative de leur flotte à l'entrée dans un système. Il existe de nombreuses idées reçues sur les Quariens, selon lesquelles par exemple leurs vêtements et leur masque respiratoire cacheraient des être cybernétiques, mi-organiques, mi-synthétiques.

Gouvernement :

En raison de conditions de vie précaires et d'un rationnement permanent, le gouvernement quarien est plus ou moins autocratique. La Flotte nomade est dirigée par l'Amirauté, une commission de cinq officiers militaires conseillés par un corps législatif, le Conclave.

Chaque vaisseau quarien peut envoyer un ou plusieurs représentants siéger au Conclave sur le vaisseau-amiral de la Flotte. Le nombre exact de représentants dépend de la population du vaisseau. Les grands vaisseaux forment donc les principaux clans politique, tandis que la Coalition de l'avant-garde, constituée des délégués des milliers de petits vaisseaux de la Flotte, forment l'opposition.

En règle générale, l'Amirauté se plie aux décisions du Conclave, mais ses cinq membres disposent d'un droit de veto s'ils estiment que la sécurité de la Flotte est compromise. Cependant, après l'utilisation de ce veto, les membres de l'Amirauté doivent démissionner ou être mis aux arrêts par le reste de l'armée quarienne.

Un capitaine est seul maître à bord de son vaisseau mais, tout comme l'Amirauté est conseillée par le Conclave, il est secondé par un conseil de bord élu démocratiquement. Les relations entre capitaine et conseillers sont très variables, mais tout capitaine abusant de ses droits peut être relevé de ses fonctions par l'Amirauté.

De nombreux vaisseaux quariens sont gérés par des clans, constitués de familles qui ont mis en commun leurs ressources pour acheter un appareil de seconde main. Les vaisseaux les plus imposants sont synonymes de prestige, car ils appartiennent souvent à des clans importants et fortunés. L'inverse n'est en revanche pas toujours vrai: un petit vaisseau peut ne pas être signe de pauvreté, simplement d'effectif réduit. Le capitaine d'un vaisseau clanique ne peut être dégradé par l'Amirauté; les abus de pouvoir relèvent de la famille, tant qu'ils ne perturbent pas les opérations de la Flotte.

Economie :

Le système économique de la Flotte nomade est particulièrement fragile. Certains vaisseaux intègrent certes de petites usines mais ne peuvent soutenir d’industrie lourde comme le raffinage ou la construction de vaisseaux. La Flotte possède des systèmes de purification et de craquage d’eau, mais son manque de surface limite grandement sa production agricole. Cet équilibre précaire menace de voler en éclats au premier accident sérieux.

C’est sans compter sur l’ingéniosité quarienne. Le Conclave étant tenu de fournir nourriture, eau, air et soins à chaque individu, il définit stratégiquement l’itinéraire de la Flotte afin de récolter les « offrandes » (vaisseaux, carburant et ressources) des espèces désireuses de les tenir à l’écart de leur territoire.

Lorsque la Flotte traverse un système, les vaisseaux miniers se mettent immédiatement au travail pour récupérer autant de ressources que possible : métaux, minéraux et autres composés siliceux sur les astéroïdes, eau gelée et éléments organiques sur les comètes. Ils se sont attirés ce faisant les foudres des grandes sociétés minières, qui dépensent chaque année des milliards en communication et lobbying pour décrire les Quariens comme une nuée de sauterelles affamées qui dévorent tout sur leur passage.

Les compétences techniques des Quariens sont indéniablement leur meilleur atout. Bon nombre d’entre eux sont des mineurs, des ingénieurs et des techniciens très expérimentés. Bien souvent, les corporations qui organisent les campagnes de propagande anti-Quariens passent des accords en sous-main avec la Flotte pour offrir à ses techniciens des emplois pour un salaire bien inférieur à celui demandé par les autres espèces. De ce fait, les ouvriers de toute la galaxie sont unis par une même haine des Quariens qu’ils accusent de voler leur travail.

Flotte nomade :

S’étendant sur plusieurs millions de kilomètres, la Flotte nomade est la plus grande concentration de vaisseaux spatiaux de toute la galaxie. Elle est si vaste que la traversée d’un relais cosmodésique nécessite plusieurs jours.

Au cours des premières années de l’exil forcé des Quariens, leur Flotte n’était qu’un conglomérat hétéroclite de transporteurs, de navettes, de vaisseaux industriels et de rares vaisseaux militaires. Trois siècles plus tard, tous ces vaisseaux ont été aménagés afin d’améliorer le confort et l’espace disponible ; quant aux modèles les moins adaptés à une occupation permanente, ils sont progressivement remplacés par des vaisseaux plus spacieux et plus récents. La Flotte nomade est donc en renouvellement constant.

Même si certains vaisseaux disposent de cabines individuelles équipées de sanitaires privés, la plupart ne sont que de simples transporteurs dont les soutes et les containers ont été étanchéifiés et pressurisés. Les Quariens égaient ces lieux de vie austères avec des tissus colorés et des tentures, qui renforcent la sensation de confort et procurent une isolation sonore.

Les opérations de routine (contrôle du trafic, entretien, distribution des vivres, etc.) sont effectuées par l’armée. Si les capitaines ont le droit de s’écarter de la position qui leur est assignée et de quitter la Flotte à tout moment, c’est à leurs risques et périls. La Flotte nomade sillonne la galaxie en permanence ; de nombreux vaisseaux la quittent afin de poursuivre des objectifs individuels, pour revenir des jours voire des années plus tard.


Défense et loi :

Comme tout système démocratique, la Flotte dispose d'un pouvoir législatif, le Conclave. Les pouvoirs exécutifs et judiciaires, quand à eux, se font plus discrets. Suite à la déroute face aux Geth, peu d'hommes seulement demeuraient pour contrôler les millions de civils restés à bord de la Flotte, si bien que plusieurs contingents de marines furent déployés pour maintenir et faire respecter la loi. Aujourd'hui, si la marine quarienne s'entraine et travaille sur le modèle de la police civile, elle reste très attachée à son mode de combat de prédilection : le combat dans les espaces confinés d'un vaisseau spatial et entièrement sous commandement militaire.

Après avoir été placés en détention, les accusés sont conduits devant le capitaine du vaisseau pour être jugés. Le Conseil donne généralement des recommandations mais la tradition veut que le capitaine détienne le pouvoir absolu en matière de répression des problèmes disciplinaires.

Ce sont, pour la plupart, des sanctions légères, des condamnations à réaliser des taches de maintenance supplémentaire ou ingrates à bord du vaisseau. Bizarrement, les récidivistes, sont «accidentellement » oubliés dans le premier monde habitable connu. De cette coutume de laisser les criminels sur les autres planètes naît de fortes tensions entre les Quariens et les mondent qu'ils traversent. Pourtant, les capitaines n'ont pas d'alternative : à bord d'un vaisseau où la moindre ressource vaut de l'or, garder une population carcérale est tout bonnement suicidaire.

Dans les premiers temps, de nombreux cargos quariens furent armés dans le but de servir en tant que corsaires. Grâce à leur faible pour l'armement, les vaisseaux civils restent aujourd'hui encore des cibles craintes par les pirates. La Flotte n'est pas pour autant à l'abri des attaques, car, même avec une force militaire reconstruite, seule une petite centaine de bâtiments de guerre assurent actuellement la protection de dizaines de milliers de vaisseaux. Pour pallier ce manque, les Quariens suivent des routines de contrôle bien rodées et appliquent la règle du «mieux vaut prévenir que guérir ». si d'aventure un vaisseau dont les intentions ne sont pas clairement établies vient à se frotter d'un peu trop près de la Flotte, il est abattu sans autre forme de procès.

Gouvernement :

Le peuple quarien vivant dans la précarité, son gouvernement, contraint d'établir un système de rationnement strict, a développé un goût certain pour l'autocratie. Les opérations menées par la Flotte nomade sont sous commandement de l'Amirauté, une commission discrétionnaire composée de cinq militaires et conseillée par un corps législatif, le Conclave.

Chaque bâtiment envoie des représentants au Conclave, à bord du vaisseau-amiral. Le nombre de représentants est proportionnel à la taille de l'équipage. Aussi les plus gros clans, provenant des vaisseaux les plus gros, possèdent-ils davantage de voix et forment-ils le cœur des blocs politiques. L'opposition, quant à elle, nait de la Coalition extérieure, composée des délégués de milliers de vaisseaux plus petits.

Le plus souvent, l'Amirauté s'incline devant les décisions du Conclave. Mais si la collégialité s'accorde à dire qu'une quelconque décision du Conclave met la Flotte en péril, elle jouit d'un droit de veto exerçable contre cette décision, pourtant prise par voie législative. Si l'Amirauté sur de son pouvoir extraordinaire, le Conclave n'a plus d'autre choix que de se résigner. Si l'Amirauté use et abuse de son veto, le reste de l'armée se trouve dans l'obligation de l'arrêter.

Chaque capitaine d'équipage fait figure d'autorité sur son vaisseau, tout en étant épaulé par un Conseil civil élu, à l'image de l'Amirauté qui est assistée dans ses décisions par le Conclave. De cette relation découle différents types de collaborations, allant de la tolérance cordiale à l'hostilité ouverte. Attention toutefois : tout capitaine osant aller à l'encontre d'une décision de son Conseil sans raison valable est aussitôt destitué de ses fonctions par l'Amirauté.

Nombreux sont les clans qui dilapident leurs ressources dans l'achat d'un vaisseau d'occasion, acquis auprès d'un revendeur privé. Si les grands vaisseaux illustrent le prestige des clans riches, les vaisseaux plus petits témoignent de la condition plus modeste de leur clan et des efforts fourni pour réunir les richesses nécessaires à son acquisition. Les capitaines des vaisseaux de clan ne sont pas assujettis à la destitution décidée par l'Amirauté. Ceux qui font preuve d'une autorité trop zélée représentent ainsi un problème «courant » mais transparent tant qu'il n'affecte pas le bon fonctionnement de la Flotte.

Pèlerinage :

Lorsqu'un Quarien de la Flotte migrante atteint l'âge adulte, la coutume veut qu'il quitte son vaisseau d'origine pour trouver un équipage l'acceptant en tant que résidant permanent. Il incombe alors au jeune quarien de faire ses preuves auprès du capitaine du vaisseau «d'accueil » en lui ramenant quelque chose de valeur. Par cet acte, il démontre qu'il ne sera pas un fardeau venu pomper les maigres ressources de son nouveau vaisseau.

Cette quête initiatique s'appelle le Pèlerinage. Si l'on oublie son aspect rituel, ce Pèlerinage n'est autre qu'une méthode de maintient de la diversité génétique au sein de ces populations peu denses et souvent isolées qui composent le Flotte migrante. Dans le cas où le jeune resterait et se marierait sans avoir mis les voiles de son vaisseau mère, le risque de consanguinité s'accroitrait de manière démesurée.

Depuis leur plus tendre enfance, les Quariens évoluent dans l'atmosphère stérile et impeccable de leur vaisseau, ce qui a comme inconvénient d'affaiblir leur système immunitaire. En vue de les préparer au Pèlerinage, les Quariens subissent donc des interventions chirurgicales consistant à leur poser des implants et visant à renforcer leur système immunitaire fragile, afin qu'ils affrontent sans encombre le monde extérieur.

Religion :

Jadis, les Quariens pratiquaient le culte des ancêtre. Bien qu'ils aient abandonné la foi pour le laïcisme, nombre d'entre eux continuaient à vénérer la sagesse des anciens. Au fil du temps, ils s'appliquèrent à mettre des technologies toujours plus perfectionnées au service de leurs croyances, notamment en conservant la personnalité et la mémoire de leurs ancêtres sous forme d'intelligences virtuelles. Ces enregistrements se transformèrent peu à peu en un précieux recueil de savoir et de sagesse, stocké dans une banque de données centrale et disponible via toute connexion Extranet.

Pour eux, cela ne faisait aucun doute : leurs ancêtres prenaient une forme d'immortalité tout comme n'importe quelle intelligence virtuelle, certes, mais ils n'avaient pas encore atteint l'essence de la sagesse. Cela ne représentait guère de problème : après tout, pourquoi la sagesse ne pouvait-elle pas se réduire à une formule mathématique ?

Les Quariens se lancèrent alors dans de longues et exhaustives recherches pour créer une IA leur permettant d'échapper aux lois de la mortalité et de rendre aux enregistrement de leurs ancêtres la conscience véritable qu'ils méritaient. Par malheur, la vie qui en découla voyait les choses autrement, croyait en d'autres vérités et, surtout, comptait bien continuer à y croire. À leur apogée, les Geth détruisirent ces banques de données renfermant la vie de leurs ancêtres, poussant les Quariens à l'exil.

Dans les siècles qui suivirent leur fuite, la plupart des quariens revinrent à la pratique régulière d'une religion, d'une forme ou d'une autre. D'aucuns pensent que l'ascension des Geth et la destruction de leurs ancêtres n'est que juste châtiment pour qui renonce avec arrogance aux rituels traditionnels et adorent des idoles créées de toutes pièces.

Pour d'autres, plus philosophes, leur race, quoiqu'arrogante, avait uniquement subi la révolte geth qui n'avait, par ailleurs, rien de surnaturel. Tout ce temps, les Quariens n'avaient que creusé leur propre tombe. Quoiqu'il en soit, tous les Quariens s'accordent à dire que leur prétention démesurée leur a coûté leur monde natal.

Économie :

Le tissu économique de la Flotte nomade est fragile et ne se construit qu'au jour le jour. Si les vaisseaux quariens ont à leur bord de petites usines de fabrication et d'assemblage, ils manquent néanmoins d'industries lourdes de raffinerie ou de construction navale. Dotés de citernes permettant le traitement de l'eau et de l'extraction de l'oxygène, les vaisseaux ne produisent pourtant qu'une quantité limitée de nourriture du fait que les exploitations agricoles se trouvent dans l'espace. La moindre catastrophe pourrait anéantir ce fragile équilibre.

Pour avoir des revenus, les Quariens ont développée des méthodes alternatives pour ainsi dire originales. L'État se trouvant dans l'obligation de subvenir aux besoins de ses habitants en nourriture, eau, air et assistance médicale, le Conclave détermine la trajectoire de la Flotte en fonction des sources de revenus et autres ressources croisant son chemin. Généralement, les espèces suspectant la Flotte migrante de s'approcher un peu trop près de leur espace «font don » au Conclave de quelques vaisseaux, d'un surplus de carburant ou de ressources pour la convaincre de dévier sa trajectoire.

Lorsqu'elle traverse un système, la Flotte envoie sur des astéroïdes des vaisseaux équipés de petits complexes miniers pour en extraire des métaux et de la silice, ou sur des comètes pour en extraire de la glace et des organiques. La localisation et l'extraction de ressources spatiales est le pain quotidien des mineurs quariens, ce qui leur vaut de nombreux conflits avec les sociétés exploitant officiellement ces systèmes. De grandes industries minières ont d'ailleurs déjà dépensé des millions en lobbies et en relations publique pour que circule l'image des Quariens comme un véritable fléau de criquets, dévorant les ressources d'un système jusqu'à épuisement avant de migrer vers de nouveaux horizons.

Le principal atout des Quariens est leur savoir extrêmement pointu en matière de minage. Longtemps asservis et exploités, les Quariens, mineurs de longue date pour la plupart, se sont peu à peu forgés une solide expérience d'ingénieur et de technicien. Il n'est pas rare que les mêmes sociétés qui se liguent contre eux fassent appel à la Flotte afin de pourvoir des postes d'ingénieurs vacants avec des Quariens, généralement moins regardants sur la question des salaires. Au sein de la classe ouvrière, les Quariens sont rarement vus d'un bon œil, et à l'approche de la flotte, l'on entend souvent dire «les Quariens viennent nous voler notre travail »

All rights reserved to BioWare and EA

Valdus
Admin

Messages : 36
Date d'inscription : 24/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://hydra.pro-forum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum